Chronique #1 Été

Pour commencer cette chronique, il nous semble important de revenir au mois de mai. Le 6 exactement. Cette précision est nécessaire car c’est à cette période que nous avons, un peu sur un coup de tête, décidé de prendre un jour complet pour mettre en place un séminaire interne autour des méthodologies de travail et plus précisément des méthodes de Design Thinking.

Le Design Thinking est un processus de travail en groupe alternant les étapes suivantes: définition du projet, recherche, imagination, prototypage, sélection, contextualisation et enfin apprentissage. Dans ce processus de création, la nécessité de collaborer d’une part puis d’horizontaliser les rapports et donc les compétences d’autre part, sont pour nous les deux ingrédients essentiels à toute construction de projet. Bref, une fois ce contexte posé, étrangement, les projets ont défilé. De la création graphique à la mise en place de projet événementiel, la diversité de ces trois derniers mois fut le maître mot.

Pour assoir la mise en place de ces méthodologies de travail, quoi de mieux qu’Arsène, le festival des arts étudiants de l’Université d’Artois ? Durant toute une semaine du mois de mai, nous avons été présents aux côtés des équipes, des publics, des étudiants créateurs pour les accompagner autour d’un grand événement : les 20 ans d’Arsène. Qu’est-ce qu’avoir 20 ans ? Cette question fut automatique. Alors concevoir une plateforme numérique collaborative autour de cette question fut pour nous, partenaire du festival, une réelle évidence. Sac à dos, feutre, papier, microphone en main, nous avons 7 jours durant, sillonné les lieux du festival à Arras pour recueillir la parole, toute forme confondues, de chacune des personnes permettant, de près ou de loin, de faire du festival Arsène, ce qu’il est aujourd’hui : un espace de création. Riche en émotion cette semaine est pour nous un exemple phare de ces nouvelles méthodologies que nous appuyons quotidiennement à savoir : créer avec un peu de tous et de chacun : http://avoir20ans.fr

Dans un cadre un peu plus traditionnel, (quoi que) nous avons été fier de continuer le mois de Mai avec la conception de l’affiche de saison 17-18 du Colisée de Roubaix. Particulièrement attaché à cette salle et son équipe, être les partenaires de cette action fut non seulement un plaisir mais aussi il faut se le dire, un honneur. Et vous dire que nous n’avons pas été fiers de voir dans les rues de Lille et de la métropole, les coloris de cette nouvelle image serait vous mentir effrontément.

Entre deux projets ce sont peut être un, deux, voir même trois spectacles que nous sommes allés voir aux Festival Les Latitudes Contemporaines, dix, onze voir douze grandes discussions philosophiques que nous avons eu à l’issue des spectacles et (oui, ne nous mentons pas) quelques rafraîchissantes bières post-spectacle que nous avons dégusté. Mais nous avons aussi été heureux de pouvoir être présent au festival de l’Initiative, organisé par le Rectorat de Lille. Festival consacré aux jeunes futurs entrepreneurs du secondaire, il prend la forme d’un grand forum ou peuvent se rencontrer, professeurs, professionnels et élèves autour de problématiques entrepreneuriales. Alors pour pimenter le tout, quoi de mieux que notre photomaton connecté aux réseaux sociaux et un petit tweet/sms wall ?

Avant toute chose vous l’aurez deviné, (et nous vous le confirmons) être  entrepreneur c’est avant tout être multi-casquette et après avoir été reporter pour le Service Culturel Vie et associative de l’université d’artois, directeur artistique pour le Colisée ou encore animateur d’évènement pour le rectorat, nous voilà avec une trentaine de mémoire dans les mains, sous le statut jurys et professeur pour des étudiants en communication de diverses antennes de notre belle métropole. Et une chose est sûr le challenge est plus qu’enrichissant. Contribuer à la construction des professionnels de demain est encore une fois pour nous une preuve d’une évolution positive.

Mais entre toutes ces missions et un emploi du temps bien chargé, une grande nouveauté a eu lieu en mai dernier. Une nouveauté si grande qu’elle est encore d’actualité aujourd’hui et on l’espère le sera encore demain. Cette nouveauté s’est matérialisée au travers d’un appel d’offre. Un appel d’offre imposant, pour une grande structure muséale de la région. Un appel d’offre sur lequel nous avons longuement travaillé, répondu puis été selectionnée… au 1er tour…. puis au deuxième. Et puisque tout n’est jamais trop beau nous sommes aujourd’hui finaliste. Finaliste en attente d’une réponse définitive. Tiraillés entre la joie d’une possible nouvelle et belle mission et la peur pourtant réelle de passer à côté. Mais tout vous dire tout de suite est beaucoup trop facile. Vous aussi, vous saurez de quoi il s’agit réellement un peu plus tard…